Osaka, Japon : Jour 3

Contexte

On s’était dit avec Hugo que c’était chaud de rester à Tokyo tout le long du séjour, c’est pour ça qu’après avoir pris nos billets d’avion, on a décidé qu’on allait se balader un peu plus fort au Japon. On a donc acheté le Japan Rail Pass avant de partir. Avec lui, on peut aller presque où on veut dans le pays.

Protagonistes

Transport

Le Shinkansen ! C’est le TGV de là-bas. Ça met un peu moins de 3h pour faire la connexion entre Tokyo et Osaka. Puis le paysage qui défile, ça compte aussi comme visite .

Durée

2 jours

Jour 3

Bah voilà ! Osaka !

On est parti de Tokyo vers 10h et on est arrivés en début d’aprem à Osaka, la ville qui ne dort jamais. On ne dit pas vraiment ça d’Osaka mais ça marche avec toutes les villes, essayez.

C’est bon ? On continue alors.

Après le classique dépôt de valise à l’hôtel, on se concerte avec Hugo pour savoir ce qu’on fera de notre après-midi. On s’accorde à l’unisson pour dire : l’aquarium d’Osaka.

Franchement, bien. Hyper grand, immersif, varié et tout en anglais, c’était bien beau. En plus, les animaux ont l’air heureux, mention spéciale à la raie et au phoque qui m’ont donné leur plus beau sourire. Ils n’ont pas pris la grosse tête. Pas comme les crabes… Ils se la pètent trop les crabes.

On achève notre visite par le « caressoire ». Une salle pleine de raies et des requins à caresser. La raie, c’est très doux et légèrement gluant, le requin c’est plutôt dur et rugueux, comme du papier de verre.
Attention, faut bien se laver les mains avant pour ne pas donner de microbes aux bêtes. Un petit garçon à côté de nous ne l’a pas fait et il s’est fait défoncer.

Leurs vedettes, ce sont des requins-baleines et par rapport à ça, à la fin de la visite, je dis à Hugo en rigolant: « ahahaha les japonais ils aiment mettre des robots partout, il y aura surement à la boutique des requins-baleines transformers, lol lol ptdr, les clichés ahaha mdr, chuis con ahah, moi alors ».

Je sors donc de la boutique avec un requin-baleine robot…
Putain, ils sont forts.

Bon il fait soir, on va rentrer. Sur la route de l’hôtel, on est un peu étonnés, parce qu’il y a d’énormes bruits dans la rue. Mais genre très vénères, comme des explosions. C’est des feux d’artifices. C’était la fête d’un truc. On a demandé au garçon en revenant à l’hôtel, mais on n’a pas compris.

L’hôtel dans lequel on était, c’était le First Cabin Hanshin Nishi Umeda. Ça reste dans l’optique de la capsule mais c’est un peu plus haut de plafond, d’où le « cabin ». La particularité de celui là, c’est qu’il y avait un Onsen dedans (une sorte de petite piscine d’eau chaude). On était trop hypés de le tenter. Sauf que c’est slibard interdit. Les onsens, on ne peut y aller que tout nu. On n’était moins hypés de le tenter. On se contente de la douche et au lit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star