Tokyo, Japon : Jour 12

Jour 12

J’ai mis Tokyo en titre mais la matinée va se dérouler ailleurs.

A Kawasaki.

Situé au sud de Tokyo, c’est juste 20 minutes en train pour y aller, donc pas trop oppressant comme trajet.

Mais pourquoi aller là-bas ? Parce qu’on veux aller au Anata No Warehouse. Une salle d’arcade dont les premiers étages sont décorés de façon particulière.

Déjà dans la rue, le bâtiment se distingue.

Ça donne le ton. L’entrée est d’ailleurs interdite aux moins de 18 ans si je me souviens bien, pour pas effrayer les petits.

Nous comme on est des grands, on y va.

Evidemment, un endroit dégueu comme ça n’existe pas vraiment au Japon. Tout cet aspect poisseux et glauque a été recrée de toute pièce.
Il semblerait que ça soit un hommage à l’image des années 90 du quartier Kowloon à Hong Kong.

Quand on va aux toilettes, on voit direct que le carrelage est parfaitement propre, et qu’ils ont collé des stickers qui rendent sale dessus.
Oui aux toilettes, on a le temps de se consacrer à ces détails.

L’établissement fait 5 ou 6 étages mais cette déco n’est appliquée qu’aux 3 premiers. C’est ceux qui nous intéressent, car c’est là qu’ils ont les bornes d’arcade. Les derniers étages sont du style « casino ».

Bon, comme on est dans une salle de jeu, on va jouer. On commence par un jeu de course, je perds contre Hugo, mais il a triché surement.

Ensuite, on se lance chacun à notre tour dans un jeu de baston. Un Virtua Fighter il me semble. Et comme d’habitude ici, on se fait déglinguer par l’IA en mode facile. Mais c’est même pas frustrant, on est au Japon quand même, c’est normal.
Puis on tente d’autres jeux au pif, dans lesquels on se fait buter tout aussi rapidement. Yes.
Bon d’accord, ça commence tout doucement à me casser les noix.

On y a passé 2/3 heures, au final c’était bien rigolo. Il est temps de revenir sur Tokyo.

EDIT : RIP, la salle a fermé depuis 😭

On avait envie de voir le Godzilla géant à Shinjuku, du coup, on y va direct.

En vrai j’adore les japonais, ils en ont rien à branler. Il y a un Godzilla géant dans leur quartier et c’est normal. Apparemment, il crie et fait de la fumée à certaines heures mais on l’a loupé.

Mis à part ça, il n’y a rien d’autre à voir, donc 5 minutes et c’est plié. Mais Shinjuku, c’est cool pour se balader et essayer de trouver des cadeaux pour la mif. On prolonge jusque Harajuku qui est aussi un quartier très cool et commerçant.

Et là, c’est le drame…

Depuis la rue, on voit une salle entièrement vitrée qui montre des gens, sur des sièges mouvants avec des casques VR sur les yeux. Et certainement quelque part, on a du lire « free VR experience ». Donc on s’approche et une fille vient nous demander si on était tentés. Grave, si c’est gratos, on y va.

Erreur fatale, on entre dans le bâtiment qu’elle nous montre et on constate que c’est un event sponsorisé par Samsung pour la sortie du S9 à l’époque. Et en fait, pour accéder au truc VR qui est la récompense finale, il faut assister à tous les ateliers proposés qui montrent chacun, une nouveauté du téléphone.

On fait l’atelier du slow mo, celui du bitmoji et celui de l’appareil photo avant de comprendre que ça allait prendre des plombes avant d’accéder au machin final.
On n’a pas que ça à faire du coup, on prend notre courage à 2 mains et on prétexte un coup de fil pour pouvoir sortir tranquillement sans être retenus par des vendeurs animés par l’appât de la commission.

Après cette aventure incroyable, on se décide enfin de se rendre, à la Mecque de tout bon geek ; AKIHABARA !

Spoiler Alert : Bof.

Ça n’a pas influencé mon jugement mais déjà en arrivant, on s’est pris la sauce de ouf. Première fois qu’il pleuvait durant notre séjour. Elle rigole pas la pluie là-bas.

Pour ce qui est du quartier, je crois qu’on a tellement entendu parler de cet endroit, qu’on en attendait trop. Je reconnais que peut-être, on n’a pas fouillé le quartier comme il aurait fallu. Mais on a fait le Mandarake quand même et franchement, tout ce qu’on a vu, on l’avait préféré à Nakano Broadway.

J’ai même pas pris beaucoup de photos, tellement je cherchais à trouver un truc intéressant.

D’ailleurs, je vais en parler ici et c’est valable pour tous les magasins nippons, mais les allées des commerces sont toujours minus. Super étroites. C’est relou de devoir sortir du rayon à chaque fois pour laisser passer un mec.
Voilà, après le manque de poubelle dans les streetzers, c’était mon deuxième et dernier point négatif à propos du Japon.

Mais je pense qu’en retournant au Japon, je lui laisserai un deuxième chance à ce bon vieux Akihabara.

Bon, on finit quand même sur une bonne note, en allant manger local. Au Mcdonald.

On comptait claquer nos yens restants aujourd’hui. C’est rien, demain, on ira une troisième fois à Nakano Broadway pour se finir. Parce que demain, c’est déjà le dernier jour.

PS : Les allemands, quand vous êtes dans un dortoir avec d’autres gens et quand il commence à être 2h du matin, fermez vos gueules.
Même si les capsules sont individuelles, on entend quand même vos grosses voix quand vous hurlez.
Danke Schon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star